Buzz et trouvailles

Les peines d'amour rendent vraiment malade

(Getty Images)Un article désopilant paru sur Jezebel aujourd'hui, qui traite des résultats d'une étude publiée chez Women's Health, nous apprend que les ruptures, en plus d'être de graves traumatismes émotionnels, sont également dures sur notre corps. Suite à la fin d'une liaison amoureuse, notre corps subit lui aussi une forme d'état de choc qui entraine toutes sortes de symptômes physiques bien réels.

La peine d'amour, explique Women's Health, déclenche une série de réactions physiques qui finissent par affecter tout le corps comme le ferait un virus virulent. Tout d'abord, les hormones cortisol et adrénaline sont sécrétées en grande quantité, ce qui dérègle la digestion, causant ainsi perte ou gain de poids, diarrhée ou constipation, obstrue vos pores de peau qui surproduisent du sébum, vous fait perdre vos cheveux et affaiblit votre système immunitaire.

« À la fin de ce processus traumatique, vous avez le cœur brisé et êtes devenu gras, chauve, boutonneux avec une toux incessante et le nez qui coule », blague Doug Barry dans son article sur Jezebel. Sexy n'est-ce pas?

En plus d'une liste étonnante de souffrances physiques, la rupture sème évidemment le chaos dans notre esprit, alors que les zones du cerveau responsables des émotions telles que le plaisir, la souffrance et le désir grouillent d'activité. Ce désordre mental nous pousserait à faire n'importe quoi pour apaiser la douleur, d'espionner la page Facebook de notre ex jusqu'aux petites heures du matin à boire comme un trou, en passant par une idylle fort douteuse avec un(e) inconnu(e) rencontré(e) au bar du coin.

Selon Women's Health, la plus petite des romances, lorsqu'elle prend fin, peut littéralement nous jeter par terre alors que notre corps encaisse le coup des déceptions et du rejet.

Une chance qu'il y a la crème glacée... et le temps, qui comme on le sait, reste le meilleur des remèdes.