Buzz et trouvailles

Les hommes stressés préfèrent les femmes rondes

(Getty Images)
Saviez-vous, messieurs, qu’en situation de stress, vous seriez plus attirés par une femme aux courbes généreuses que si vous êtes parfaitement détendus? C’est du moins ce que prouverait une récente étude anglaise.

Les psychologues Virem Swami, de l’université de Westminster et Martin Tovee de l’université de Newcastle ont questionné 81 hommes caucasiens britanniques dans le cadre de cette nouvelle étude qui est venue confirmer les résultats de recherches précédentes.

Un groupe d’hommes, après avoir été soumis à une entrevue d’embauche fictive stressante dans des conditions plus difficiles, a dû évaluer les photos de plusieurs femmes, dont le poids variait de très maigre à obèse. Le second groupe d’homme a évalué les mêmes images après avoir tout simplement relaxé dans une pièce tranquille et confortable.

Il s’est avéré que les hommes ayant subi du stress ont démontré une appréciation beaucoup plus grande des femmes plus corpulentes que les hommes détendus.

«Ces résultats sont consistants avec ceux d’études précédentes, qui indiquaient que vivre du stress porte les participants à préférer des caractéristiques physiques plus "matures", et précisent les résultats d’autres études ayant déjà prouvé l’influence du stress sur le jugement du corps.»

À la lumière de ces résultats, il semblerait que le contexte ait donc lui aussi un impact sur notre choix de partenaire.

Selon les experts, ces données seraient tout simplement dues à notre instinct de survie et de conservation. En fait, un homme stressé ou en situation précaire sera porté à choisir une femme qui semble en santé, soit capable de porter un enfant et de résister à des conditions plus difficiles si la nourriture se faisait rare. Dans un deuxième temps, ils la choisiraient inconsciemment parce qu’étant plus en chair, elle a donc accès à suffisamment de nourriture et de ressources.

Cette étude est assez pointue, et il y a évidemment de nombreux facteurs qui déterminent ce que nous trouvons attirant, comme la culture, qui est une variable déterminante. Elle soulève toutefois des questions intéressantes à voir si, par exemple, le revenu et/ou la stabilité d’un homme influerait également sur son type de femme favori? Un homme riche sera-t-il plus attiré par une femme très mince, puisqu’il ne manque de rien?

La science est toujours là pour nous rappeler, comme je le disais la semaine dernière, que nous ne sommes vraiment que des animaux, guidés par des instincts plus forts que nous ne le réalisons. En fait, comme le résume à la blague Jezebel, nous ne sommes en fait qu’à la recherche de cette personne spéciale aux épaules assez larges pour transporter notre lourd bagage émotionnel!