Buzz et trouvailles

Le Chagas, nouveau SIDA des Amériques?

(Getty Images)Les autorités américaines s’inquiètent de plus en plus de la rapidité à laquelle se répand cette maladie transmissible par le sang, le Chagas, à travers l’Amérique.  Ils comparent même sa propagation alarmante à celle des débuts de l’épidémie de SIDA.

Le Chagas est une maladie transmise par un insecte de nourrissant de sang qui relâche un parasite au moment de la piqure. Ce parasite ira se loger dans le cœur où il se multipliera puis commencera une longue période d’incubation pour souvent ne causer de symptômes que plusieurs années plus tard. Les personnes affectées souffriront entre autres de maladies cardiaques, parfois même de crises de cœur pouvant causer la mort. Une fois la personne infectée, elle peut également transmettre la maladie au cours d’une  transfusion sanguine ainsi qu’à son enfant durant la grossesse. Le Chagas n’est toutefois pas transmissible sexuellement.

Les experts expliquent que l’insecte mord au visage, et excrète le parasite dans la piqure. Quand la personne se gratte, le parasite entre dans la plaie et la personne est immédiatement infectée.
Puisque, comme le SIDA, le Chagas ne donne aucun symptôme avant d’être bien implanté, il est très difficile de le contrôler. Il serait traitable une fois diagnostiqué, mais passerait généralement inaperçu trop longtemps, pour n’être détecté que quand il a déjà fait de sérieux dommages.

Plus de huit millions d’individus sont déjà atteints par la maladie, particulièrement au sein de régions plus pauvres d’Amérique comme en Bolivie et au Mexique. Ce qui inquiète les autorités américaines, c’est que 30 000 personnes atteintes de Chagas résideraient actuellement aux États-Unis.

Selon le docteur Manny Alvarez, « les maladies tropicales sont de plus en plus présentes chez nous, conséquence directe de notre plus grande ouverture sur le monde. »
Fox News relayé par Yahoo! affirme que de nouvelles recherches pointeraient vers le Chagas pour expliquer la mort jusqu’ici mystérieuse de Charles Darwin.

La maladie ferait environ 20 000 morts par an, et serait presque impossible à traiter, selon le Times. « Environ 20% des personnes affectées développeront des conditions dangereuses, comme un grossissement du cœur ou des intestins, qui peuvent alors éclater et causer une mort subite. Pour traiter la maladie, il faut la détecter très tôt et subir trois mois de médication très forte. Si on la détecte trop tard, comme c’est souvent le cas, les médicaments n’ont presque plus d’effet. »

Selon leurs données, 11% des femmes enceintes en Amérique Centrale sont présentement infectées par le Chagas.