Buzz et trouvailles

La famille dysfonctionnelle du jour : elle épouse son père à son insu

(Getty Images)Bonjour, chers lecteurs! J'ai l'immense plaisir de vous faire aujourd'hui part du fait divers le plus sordide du moment. Si vous pensiez que votre famille était dysfonctionnelle, rassurez-vous. Celle de Valerie Spruill, de Doylestown en Ohio, vous donnera l'impression que vous êtes né au sein de la famille Brady.

La vie de Mme Spruill a été ponctuée de révélations choc, mais la plus grande surprise est venue suite au décès de son époux en 2004 : c'était en fait à son père qu'elle était mariée. Je tenterai de mon mieux de vous guider à travers les étapes de ce qui ressemble plus à un soap opera étranger qu'à la vie d'une véritable personne, alors que nous ne sommes à un seul jumeau ressurgi du passé et quelques comas suite à des accidents de ski dans les Alpes de se sentir dans Le Cœur a ses Raisons.

L'enfance de Valerie s'est déroulée dans la petite ville de l'Ohio où elle fut élevée par ses grand-parents avec un nombre flou de frères et de sœurs. Ses parents biologiques se seraient rencontrés à seulement 15 ans et auraient eu au moins six enfants dont une partie auraient été élevés par les grand-parents de sa mère, qui s'est retrouvée au centre d'un procès de prostitution contre un juge corrompu de leur comté dans les années 80. Valerie affirme avoir souvent rencontré sa véritable mère, qu'on lui présentait comme une amie de la famille, et n'a appris la vérité sur elle qu'à son décès en 1984. Christine était bel et bien sa maman, et celui qu'elle considérait comme son père était en fait son grand-père.

Si Valerie avait vécu jusqu'ici suffisamment de drames pour qu'une vie entière de thérapie suffise à peine, elle était loin d'avoir terminé. L'histoire ne dit pas pourquoi ses grand-parents n'ont pas jugé bon de lui révéler l'identité de son vrai père, ni pourquoi ils ne lui ont rien dit quand elle a fait la connaissance de Percy, camionneur et commis de stationnement, avec qui elle se marierait pour avoir trois enfants et éventuellement devenir huit fois grand-mère.

Elle affirme avoir entendu des rumeurs tout au long de leur longue relation, et n'avoir finalement décidé de faire un test d'ADN qu'après sa mort en 2004, grâce à une brosse retrouvée sous un meuble où se trouvaient encore des cheveux. C'est ainsi que Valerie apprit sans l'ombre d'un doute que Percy, son mari pour de longues années, était en fait son père biologique.

Aujourd'hui, c'est dans l'espoir de retrouver certains de ses frères et sœurs, puisqu'elle n'en a rencontré que six jusqu'à présent : « Mon but est de les retrouver pour leur dire que leur mère les aimait malgré tout, dit-elle au Akron Beacon Journal. Je veux aussi leur dire de remercier Dieu qu'elle les ait donnés à d'autres parents afin de leur permettre d'avoir une bonne vie. »

Malgré l'horrifiant arbre généalogique dont elle descend, Valerie semble rester optimiste et ne pas en vouloir à sa mère qui, alors qu'elle n'était âgée que de trois mois, l'a mise dans un taxi pour l'envoyer chez sa grand-mère. Elle dit même ne pas en vouloir à Percy, son défunt mari et père biologique, bien qu'elle croit qu'il savait qu'elle était sa fille. Elle dit avoir le sentiment que Percy savait qu'il était son père, mais n'avait pas le courage de lui avouer. Je me passerai de commentaires quant à son courage de l'épouser et de lui faire de multiples enfants.

Valerie consulte aujourd'hui une thérapeute et affirme que Dieu lui a donné la vie sur Terre afin qu'elle inspire les autres enfants nés dans des situations difficiles à vivre une vie bien remplie et à trouver le bonheur.

À défaut de trouver une conclusion appropriée à cette incroyable histoire, je crois que je vais aller m'étendre un instant. Vous n'êtes pas un peu étourdis, vous aussi?