Buzz et trouvailles

Devrait-on enseigner aux jeunes filles comment se choisir un bon mari?

Les jeunes filles devraient apprendre à choisir un mari qui saura les épauler autant dans les tâches ménagères …Les écolières devraient-elles se faire donner un cours sur la façon de choisir un époux qui les supportera dans leur carrière, leurs rêves et leurs ambitions, en plus d’être un partenaire équitable? Selon Helen Fraser, directrice générale de la Girls’ Day School Trust, ce serait une bonne idée. GDST est un réseau d’académies d’enseignement pour filles au Royaume Uni.

Dans son article sur Yahoo! ShineOn, Sheryl Nadler nous raconte qu’Helen Fraser, lors d’une conférence à Londres, a expliqué que pour éviter de mener une existence réduite aux couches et à la vaisselle, les jeunes filles doivent apprendre à choisir un mari qui saura les épauler autant dans les tâches ménagères que pour avancer dans leur carrière.

Son idée, dit-elle, lui est venue d’un commentaire qu’a fait la directrice générale des opérations chez Facebook, Sheryl Sandberg, qui allait comme suit : « Le plus important choix de carrière que vous ferez est celui de la personne que vous marierez. » Fraser affirme, selon le Telegraph, que les filles peuvent tout avoir – une carrière, un mariage, l’expérience de la maternité – mais qu’elles doivent apprendre à choisir le bon partenaire pour accomplir tous ces aspects de la vie adulte.

David Ness, directeur du Student Counselling and Career Center de l’Université du Manitoba, n’est pas complètement du même avis. Il admet qu’il aime l’idée, et que le choix d’un partenaire en est un critère dans le développement d’une personne, indépendamment de son sexe ou de son orientation. Il affirme toutefois qu’il  étendrait la théorie à l’entièreté du réseau social et familial de la personne.

« Il est très important pour la majorité des étudiants que leur cercle social, peu importe de qui il s’agit, supporte son choix de carrière, dit-il. Ceci inclut presque toujours la famille, le ou la partenaire s’ils en ont un, les amis et autres. Il est très difficile, particulièrement pour un jeune adulte, de faire un choix de carrière ou de vie dont personne n’approuve. »

Bien qu’il dit avoir parfois affaire, à son centre, à des étudiants déchirés entre leur choix de carrière et l’avis de leur tendre moitié, il y aurait plus d’étudiants confrontés aux opinons rigides et restrictives de leur famille ou de leur communauté culturelle. Puisque la majorité des étudiants qu’il rencontre ne sont pas encore en relations de couple sérieuse, il croit que ces derniers assument que leur futur partenaire sera d’accord avec leurs choix de carrière et les encouragera dans leur cheminement.

Selon David Ness, certains programmes comme celui de Dove et de l’estime de soi, pourraient aider les jeunes filles à construire leur confiance en elles-mêmes et par le fait même devenir prêtes à trouver un partenaire encourageant et respectueux.

« Si les jeunes filles arrivent à se sentir plus confiantes, plus solides et à avoir une plus haute estime d’elles-mêmes, elles seront en meilleure position pour trouver un ou une partenaire de vie qui (les épaulera dans leur carrière).», ajoute-t-il.

Selon vous, chers lecteurs, devrait-on enseigner aux enfants l’importance de l’estime de soi et du bon choix de partenaire amoureux?