Buzz et trouvailles

American Apparel – la fille aux jambes écartées du moment


(Facebook American Apparel)Les toujours controversés American Apparel ont fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps depuis le choix d'une nouvelle modèle, Jacky. Alors qu'on nous montre généralement des jeunes filles d'âge fort peu mature, langoureusement affalées sur des sofas, l'air absent et vêtues d'un une-pièce disgracieux en lycra, Apparel nous sert cette fois-ci quelque chose de différent, et on est bien content.

Ils demeurent malgré tout fidèles à eux-mêmes, on ne s'en sort pas sans une petite controverse et des images d'un goût douteux.

Découvrez en images le shooting photo

Découverte dans un restaurant new yorkais l'an dernier, Jacky est une femme que j'estimerais sous toute réserve dans la fin cinquantaine, au visage magnifique, au corps élancé et au look franchement rafraichissant. Elle est superbe et très photogénique, et c'est agréable de voir une femme plus âgée représenter une marque orientée vers un très jeune public comme American Apparel, tout en étant au moins aussi cool que n'importe quelle modèle qui ferait le quart de son âge.

Si c'est effectivement une superbe femme et qu'on adore voir les codes stricts de beauté de l'industrie de  la mode se faire brasser un peu, il ne faudrait pas s'attendre à trop de la marque américaine qui semble avoir beaucoup trop aimé Nan Goldin et Terry Richardson, si bien qu'ils peinent à maitriser la fine ligne entre esthétique trash et pub qu'on pourrait confondre avec une affiche pour une campagne d'Éduc'Alcool.

Le shooting mettant en vedette la superbe Jacky, disponible sur leur page Facebook,  ne fait malheureusement pas exception. La vaste majorité des clichés sont jolis, sans artifice, un peu casual, à l'image de l’esthétique American Apparel. J'ai personnellement un faible pour les photos où Jacky est vêtue de la chemise à pois et de la jupe noire. J'adore le chignon, les vêtements, le rouge à lèvres et la femme. Mais bien évidemment, il s'y trouve une photo de Jacky, jambes écartées par terre en leggings fluo, comme une adolescente maladroite écrasée sur le sol devant la télé ou une ballerine déchue qui boude. Ce ne sont là que théories, car loin de moi l'idée de prétendre comprendre quoi que ce soit à leur démarche artistique.

(Facebook American Apparel)
Ce qui est choquant, ça n'est pas l'âge de Jacky, dont les longues jambes minces n'ont d'ailleurs rien à envier à quelque jeune hipster que ce soit; c'est tout simplement qu'une fois de plus, American Apparel choisit de ne pas mettre en valeur sa modèle, mais bien de la présenter dans une pose disgracieuse, portant un vêtement ma foi très ordinaire.

J'admettrai que je ne suis pas fan des choix esthétiques de la marque américaine qui selon moi, pourrait faire meilleur – et plus respectueux – usage des beautés auxquelles elle a accès pour ses publicités. Je me sens trop souvent en face d'une image qu'on croirait volée dans le cellulaire d'un garçon aux intentions douteuses qui profite des jeunes filles un peu trop saoules. Je me dois donc d'admettre que je ne suis pas objective, mais ne trouvez-vous pas qu'une femme de la beauté (et de l'âge) de Jacky mérite mieux que d'être placardée sur les panneaux en pose de grenouille dans d'affreux collants diaphanes deux tons?