Apprendre la défaite aux jeunes?

La défaite fait partie du sport

Il y a toujours des gagnants et des perdants dans une compétition sportive. C'est le rôle de l'éducateur sportif et des parents d'apprendre aux jeunes que la défaite est un élément normal dans un parcours sportif.

 

La plupart des grandes vedettes sportives ont connu des revers. En donnant plusieurs exemples, l'enfant comprendra de lui-même qu'effectivement, on ne gagne pas à tous les coups. Tous les athlètes connaissent la défaite, c'est important de le souligner régulièrement.

 

Les parents et les entraîneurs jouent un rôle déterminant dans cet apprentissage. Ils peuvent d'ailleurs apprendre aux enfants à accepter l'échec en ne lui accordant pas trop d’importance.

 

Ne pas culpabiliser l'enfant

Votre enfant vient de perdre une importante compétition? N'en faites pas un drame. Ça ne sert à rien de le faire culpabiliser. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de lui rappeler ses différents échecs sportifs.

 

Lorsqu’un jeune perd, l’entraîneur et le parent doivent le soutenir. Dans le cas contraire, cela ne fait qu’augmenter l’ampleur de sa déception. Au moment d'une nouvelle compétition, il est probable que l'enfant aura peur de ne pas être à la hauteur.

 

À ce moment-là, il faut s’adresser au jeune de manière constructive et l'aider à progresser. La critique atteint forcément l’estime de soi du jeune athlète. Certains enfants ont ensuite une appréhension devant les nouveaux défis.

 

Les échecs rendent plus forts

On apprend de ses erreurs, voilà une petite phrase qu'il ne faut pas négliger et qu'il est important de répéter à un athlète. Il faut donc lui faire comprendre que la victoire arrive souvent à la suite d'une série d'échecs.

 

Devant un enfant qui a perdu sa confiance, soulignez que les défaites permettent notamment d'ajuster certaines techniques, de corriger des erreurs de comportement. Dans certaines situations, la défaite est une vraie chance pour se perfectionner.

 

Le rôle des parents est d'expliquer que ce n'est pas grave d'avoir été battu dans une compétition. Il faut faire comprendre à l'enfant qu'il a le droit de ne pas être tout le temps sur le podium.

 

Apprendre la défaite aux enfants nécessite une grande communication. Il ne faut surtout pas être dans la critique systématique qui n’est pas constructive

Crédit photo: photostock / FreeDigitalPhotos.net

En vedette